Actualités Forex

Le dollar à son plus bas niveau depuis neuf mois après que les directives de la Fed aient mis en évidence le pivot



 

Investing.com — Le dollar était à son plus bas niveau depuis plus de neuf mois dans les premiers échanges européens ce jeudi, après que les dernières décisions et orientations de la Réserve fédérale en matière de taux d’intérêt aient mis en évidence la fin du cycle de resserrement politique actuel.

Le président de la Fed, Jerome Powell, a déclaré lors de sa conférence de presse que «le processus de désinflation a commencé», même s’il a ajouté qu’il ne s’attend toujours pas à ce que la banque centrale commence à réduire les taux d’intérêts cette année — une opinion que les marchés des changes et des obligations ne semblent pas partager.

Selon certains, l’histoire semble être du côté des marchés. Paul Donovan, économiste en chef chez UBS Global Wealth Management, a déclaré dans une note matinale que dans trois de ses quatre derniers cycles de resserrement, la Fed a commencé à réduire les taux dans les six mois suivant l’atteinte du pic. Il prévoit que le pic de ce cycle sera atteint vers la fin du premier trimestre de cette année.

À 03h00 ET (08h00 GMT), le Dollar Index, qui suit le billet vert par rapport à un panier de devises d’économies avancées, était à 100,90, en baisse de 0,1% sur la journée, après être descendu jusqu’à 100,675. Il a perdu quelque 2,3 % depuis le début de l’année, les opérateurs ayant parié sur la réduction des écarts de taux d’intérêt entre le dollar et les autres devises du G10.

Ce processus devrait être mis en évidence plus tard jeudi, lorsque lea Banque d’Angleterre et la Banque centrale européenne devraient relever leurs taux directeurs de 50 points de base chacune. Cela porterait le taux directeur de la Banque d’Angleterre à 4,0 % et le taux de dépôt de la BCE à 3,0 %.

La faiblesse des économies de la zone euro et du Royaume-Uni devrait faire en sorte que les deux banques s’opposent à une mesure aussi importante : l’ inflation de la zone euro a baissé plus que prévu en janvier, tandis que les dépenses et les emprunts des ménages ont fortement ralenti au Royaume-Uni à la fin de l’année dernière. Cela pose aux deux banques un problème de communication pour la suite.

Les décisions de la BoE sont attendues à 07:00 ET, tandis que celles de la BCE sont attendues à 08:15 ET. Le gouverneur de la Banque d’Angleterre Andrew Bailey prendra ensuite la parole à 09:15 ET, tandis que la conférence de presse de la BCE débutera à 08:45 ET.

Par ailleurs, on s’attend à ce que la Banque nationale tchèque maintienne son taux directeur à 7 %, renforçant une tendance qui a vu un plateau dans les taux des banques centrales qui ont agi plus tôt que la Fed pour freiner l’inflation. Le Brésil a laissé son taux directeur inchangé pour le cinquième mois consécutif mercredi. En revanche, la Banque centrale égyptienne devrait relever à nouveau ses taux pour les porter à plus de 17 %, car il continue de lutter contre les conséquences des chocs des prix de l’énergie et des denrées alimentaires de l’année dernière.

Par Geoffrey Smith

Source

Похожие статьи

Добавить комментарий

Ваш адрес email не будет опубликован. Обязательные поля помечены *

3 × 5 =

Кнопка «Наверх»